Menu
Retrouvez nous surIcône facebookfacebook

Dernière mise à jour : 18/10/2016


Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum)

Accueil > Les ingrédients > Les plantes > Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum)

Origine et description

Le marronnier d’Inde appartient à la famille des hippocastanaceae.
Originaire des Balkans, il a été apporté de Turquie vers la France au XVIIème siècle.
On le nomme aussi châtaignier de mer ou faux châtaignier. Ce grand arbre d’ornement peut vivre plus de 300 ans et mesurer jusqu’à 30 mètres. Il a un port ovoïde et large à maturité. Les feuilles, vert foncé, sont découpées en sept palmes dont les nervures sont très apparentes. Les fleurs, d’odeur agréable, sont blanches tachetées de jaune et de rouge, rassemblées en forme de pyramide.
Le fruit est une capsule vert clair coriace, hérissée d’épines molles, qui renferme une à quatre grosses graines rondes d’un brun luisant et marquées d’un hile blanchâtre. Le marron est une graine toxique.

Principaux composants et propriétés

Les constituants principaux de la graine sont les saponosides triterpèniques dont l’aescine, les flavonoïdes, les dérivés du flavanne qui ont les mêmes propriétés que la vitamine P.
Les principes actifs du marronnier d’Inde ont une action ciblée sur le système veineux :

  • augmentation de la résistance des vaisseaux sanguins tout en diminuant leur perméabilité (grâce à l’action vitaminique P)
  • décongestionnant et antiinflammatoire,
  • antiœdémateuse,
  • veinotonique.

Grâce à ses propriétés, il améliore la résistance et élasticité des parois des vaisseaux sanguins, ce qui favorise une bonne circulation sanguine, et réduit les phénomènes inflammatoires locaux (responsables des douleurs).

Il est donc utilisé pour soulager les troubles générés par l’insuffisance veineuse : sensation de jambes lourdes (douleurs, fourmillements, crampes), œdème des jambes, varices, hémorroïdes, ecchymoses.

Anecdote…

Un des noms communs utilisés pour désigner le marron d’Inde est « marron de cheval ». En effet Hippocastanum a pour racines grecques hippos (le cheval), et kastanon (la châtaigne). Ce nom vient du fait que pendant plusieurs siècles, les marrons étaient réduits en poudre, mêlés au son et ainsi donnés à manger aux chevaux (en petite quantité) Le nom anglais du marron est d’ailleurs « horsechestnut ».

Retrouvez le marronnier d’Inde dans nos produits :
Fluon+