Menu
Retrouvez nous surIcône facebookfacebook

Dernière mise à jour : 18/10/2016


Romarin (Rosmarinus officinalis)

Accueil > Les ingrédients > Les plantes > Romarin (Rosmarinus officinalis)

Origine et description

Le romarin appartient à la famille des Lamiacées.

Cet arbrisseau assez touffu, très ramifié, pousse à l’état sauvage dans tout le bassin méditerranéen et peut atteindre jusqu'à 1m50 de hauteur.

Il possède des feuilles persistantes, opposées, étroitement lancéolées et coriaces ; leur face supérieure est convexe et un peu luisante, tandis que leur face inférieure est concave et blanche. Les fleurs sont discrètes, bleues pâles, blanches ou lilas clair, bilabiées avec deux étamines bien visibles. Elles sont disposées en grappes courtes et denses.

Principaux composants et propriétés

L’odeur très particulière du romarin, entre le camphre et le pin, est celle de l’huile essentielle présente dans les feuilles. Elles en contiennent 1 à 2% selon les conditions de culture. Cette huile essentielle se compose d’un mélange de monoterpènes cycliques principalement : camphre, cinéole, pinène et bornéol.

On distingue classiquement trois types d’huiles essentielles, selon leur composant dominant, et chacune a des propriétés différentes.

  • La feuille et les rameaux fleuris de romarin contiennent d’autres composants actifs intéressants pour le confort digestif :
    • des diterpènes phénoliques (le rosmanol, le carnosol et l’acide carnosique), 

    • des flavonoïdes, des acides phénol (notamment l’acide rosmarinique), 

    • des triterpènes à structure de stéroïdes (acide oléanique). 

  • Tous ces composés ont des propriétés notamment anti-oxydantes (piégeurs de radicaux libres) et protectrices de la cellule hépatique.

Les feuilles sont utilisées depuis l'Antiquité comme plante aromatique en cuisine, en parfumerie mais aussi en phytothérapie, sous forme d’infusions, de décoctions, de teintures alcooliques et d’huile essentielle.

Le romarin est principalement utilisé dans les troubles liés à un mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire (lenteurs à la digestion, problèmes de diarrhée et de constipation, mauvaise digestion des graisses et des œufs). Il favorise l’écoulement de la bile et stimule ainsi la phase digestive.

La légende…

Le romarin est utilisé dans la composition de « l’Eau de la Reine de Hongrie ». Crée au XIVème siècle, cette « potion magique », à base d’alcoolat de romarin et d’alcoolat de lavande, est réputée pour avoir chassé les rhumatismes et rendu sa beauté à la reine de Hongrie. Ces propriétés miraculeuses ne sont jamais allées plus loin que la légende...

Retrouvez le romarin dans nos produits :
Romarinex classique, Romarinex chrome